Notre-dame-de-lourde-créateur-francois-partie-01 et 2

Notre-dame-de-lourde-créateur-francois-partie-01 et  2

Comprendre et adorer Dieu


Un monde complexe

Le monde est complexe et fait de nuances, tout n’est pas noir ou blanc comme certains humains limités l’ont cru. Ainsi l’humain à la peau noire n’est pas forcément mauvais, tout comme l’homme à la peau blanche n’est pas forcément un saint. De même un être qui a une apparence physique repoussante n’est pas forcément quelqu’un de mauvais. Dans ce monde il ne faut jamais porter de jugement hâtif ce qui est cause d’erreurs tragiques. Les volcans ne sont pas forcément des mauvaises choses, car ils rendent les terres fertiles. Donc des ténèbres peuvent jaillir la lumière. D’ailleurs le mal peut faire jaillir le bien qui est en nous en nous révoltant. Ainsi des humains se sont montrés héroïques lors de la seconde guerre mondiale ce qu’ils n’auraient sans doute pas fait en temps normal. C’est quand certains de leurs proches sont malades que des personnes montrent ce qu’il y a de meilleur en eux. Certaines femmes en mettant au monde un enfant, font ensuite preuve d’un grand courage pour s’occuper de celui-ci. Nous avons tous au fond de nous l’enfer et le paradis et le choix nous est bien souvent offert. Nous avons bien souvent le choix de faire du mal ou pas, de profiter des faiblesses des autres ou pas. Le mal est souvent quelque chose de nécessaire pour faire paraître à la lumière la nature de notre cœur. L’homme mauvais rend le mal par le mal, l’homme bon tend l’autre joue. Si le monde est complexe il semble nous mettre à l’épreuve pour savoir au fond de nous qui nous sommes. Des gens meurent de faim qu’elle en est la cause ? Est-ce parce que nous ne produisons pas assez de nourriture, où est-ce à cause de la cupidité de certains hommes et la négligence de beaucoup d’autres ? Ce qui se passe dans le monde nous pousse à nous poser des questions existentielles ! Que faisons-nous quand quelque chose nous choque, réagissons-nous ou haussons-nous juste les épaules et continuons-nous notre train -train habituel ? Churchill a clairement dit que tout le monde tombait sur la vérité, mais préférait s’en foutre (1). Avait-il tort ? Sûrement pas ! Pouvons-nous nier que le monde va aussi mal à cause de tous ces petits actes de lâcheté ordinaires ? Il faudrait être de mauvaise foi !

Le monde est ce que nous en faisons

Oui le monde est ce que nous en faisons ! Chaque choix de chaque humain a un impact sur le devenir du monde. Certes il y a des leaders-nés, des personnes qui ont une aura incroyable et une capacité à dynamiser les foules, mais nous avons je le pense quasiment tous une conscience. Une petite voix dans notre esprit qui nous dit de ne pas faire du mal même quand le leader nous dit le contraire. Nous refusons notre capacité à influer sur notre destin car selon nous c’est trop dur ou trop complexe. Existe-t-il quelque chose qui ne soit pas complexe sur cette terre ? Oui ne rien faire du tout et attendre que ça se passe. Mais nous savons que nous ne pouvons pas toujours repousser les choses désagréables au risque d’avoir à faire face à une catastrophe. Si nous laissons un pont constamment se dégrader un jour il s’effondrera en faisant un grand nombre de victimes. De même si nous laissons les gens faire du mal sans réagir, il résultera un monde chaotique. Certains disent que le monde a toujours été merdique et que de tout temps il y a eu des abominations. Je ne nie pas le fait que le monde soit un « endroit dur », est-ce pour autant que nous devons être tous mauvais et durs de cœur ? Si les gens bien ne s’aident pas entre eux, en effet le monde sera un véritable enfer sur terre, d’ailleurs il l’est déjà pour les gens qui ont une âme généreuse. Vient, l’inévitable question que faire ? Moi je dirai, cherchez et vous trouverez. Il y a des millions de choses à faire dans ce monde quand on arrête de ne penser qu’à soi. Le monde est ce que nous en faisons et croire en Dieu ne change absolument pas ce fait.
 

Croire en Dieu

Oui je crois en Dieu par pure déduction logique et mûre réflexion même si je comprends les gens qui ne croient pas en lui. Ils n’y croient pas parce qu’ils ne perçoivent pas l’action du créateur dans leur vie. Mais ils croient pourtant à ce que j’appelle la fable du hasard. Il me vient en tête cette publicité contre le tabac qui calcule les probabilités pour qu’un homme devienne tel qu’il est et conclue en disant qu’il a une sacrée chance. A croire que nous serions le résultat d’une suite de victoire au loto, ce qui donne une probabilité tellement faible qu’elle exclue toute trace de hasard. Le jour où l’homme sera en mesure de créer une planète telle que la terre à partir du néant, il pourra se montrer arrogant et nier l’existence d’un créateur sublime. Ne pas croire en ce qu’on ne perçoit pas est assez amusant quand on y songe ! Pourtant certains croient toutes les belles histoires que leur racontent les scientifiques. Pourquoi nous croyants ne croirions nous pas les histoires des livres sacrés. Pourquoi n’y trouverions nous pas les réponses à nos interrogations sur nos origines et notre devenir ? Oui pourquoi ? Les athées sont pour moi des gens blasés et sans espoir qui pensent avoir tout vu ou qui pensent qu’ils verront tout par leurs propres moyens. C’est une manière de voir qui est discutable comme toutes les manières de voir les choses d’ailleurs, même si au fond de moi je considère ça comme une arrogante hérésie. En ce qui me concerne je pense que l’humain est tellement limité que par ses propres moyens il n’arrivera nulle part. Et par ses créations il ne résout généralement pas les problèmes, il les repousse. Malheureusement il essaie d’utiliser un outil (la nature) sans avoir ou en refusant le mode d’emploi, comment peut-il ne pas courir à la catastrophe ? Croire en Dieu n’est pas suffisant il faut aussi le connaître.
 

Qui est Dieu ?

Les croyants acceptent donc que Dieu est le créateur sublime et éternel de ce monde et de cet univers et par conséquent en connait tous les secrets. Il est aussi perçu comme un être bien au-delà là de ce que nous pouvons imaginer. Le danger est donc que nous pouvons imaginer tout et n’importe quoi. Et selon le paradigme déiste considérée la vision de Dieu change. Les 3 grands paradigmes déiste d’ailleurs que sont l’Islam, le judaïsme et le christianisme s’opposent sur bien des points. Selon l’Islam Dieu est éloigné de l’humain, qui lui doit tout et à qui il ne doit rien. On ne sait comment est Dieu, il est insondable. Le Coran ne donne d’ailleurs aucune possibilité au musulman de savoir comment est Dieu. Il est seulement dit ce que Dieu a fait pour l’humain et la reconnaissance qu’il attend de son ingrate créature qui ne vit que par sa grâce. Dieu est le créateur à qui l’on doit tout, absolument tout. La vie sur terre semble être un test pour demander à l’humain de choisir entre Dieu et un être créé pour tromper l’humain, le diable. Le diable, Iblis est donc selon le paradigme islamique à l’origine de bien des égarements des humains. Mais il n’est pas le seul fautif, il y a aussi l’ingratitude et les doutes des humains. Cependant l’humain a tout entre ses mains (notamment avec la descente du Coran) pour faire le bon choix. Il n’a semble-t-il donc plus besoin d’une intervention divine « flagrante » pour croire et être guidé. Selon le judéo-christianisme Dieu semble humanoïde (vision d’Ezékiel, vision de Jean, psaumes et même livre d’Enoch), cependant Jean dit que nul n’a vu Dieu le Père, Jésus quant à lui dit que qui l’a vu a vu le Père et que lui et le Père font un. On peut aussi se demander contre qui a lutté Jacob et qui lui a donné le nom d’Israël,  Toutes ces confusions et contradictions amusent les athées et jettent le trouble chez les croyants « indépendants » (vous aurez reconnu votre serviteur) qui veulent sincèrement comprendre. Ce à quoi certains chrétiens répondent que sans les lumières de l’esprit saint il est vain pour l’esprit humain de vouloir comprendre la bible. Et pour communier avec l’esprit-saint, il faut être incroyablement pieux. Car il faut en fait l’action de l’esprit saint pour comprendre le rôle du christ tel que décrit dans la bible. Sans Dieu donc l’humain est perdu, tel semble être le message du paradigme chrétien. Des questions viennent en tête, Dieu est-il incohérent ? Pourquoi a-t-il créé l’humain s’il savait celui-ci faible et prêt à chuter ? Pourquoi le punir en le faisant brûler éternellement en enfer ? Il est d’ailleurs peu étonnant que certains groupes de croyants comme notamment les témoins de Jéhovah ne croient pas en l’enfer qui selon un de mes amis qui appartient à ce groupe est incompatible avec l’amour divin. Il est vrai que la destruction pure et simple de l’âme d’un pêcheur parait une punition plus « noble » aux yeux de nombre d’humains. Selon la bible Dieu se serait repenti d’avoir créé l’humain (2) ce qui est un blasphème aux yeux de certains croyants dont notamment les musulmans. Car s’il peut se repentir cela voudrait dire qu’il n’est pas omniscient, ce qui est une insulte grave pour le créateur car cela voudrait dire qu’il joue aux dés. Dieu tolère le mal et permet la tentation comme le montre de nombreux exemples (Job, l’existence de Satan) ! Certains pensent que si Dieu était tout amour, plus de gens l’aimeraient et l’adoreraient, est-ce si sûr ? Tout dépend de ce qu’on appelle amour ! Si l’on considère l’exemple du paradigme judéo-chrétien, on peut constater que Dieu avait tout donné à Adam et Eve et ceux-ci l’ont trahi à la première mauvaise idée qui leur ait passée par la tête. Ce qui veut dire que peu importe tout le bien que Dieu nous fera pour un simple caprice on peut lui tourner le dos, comment Dieu peut-il alors faire confiance à de telles créatures ? J’ai pu personnellement constater l’ingratitude de certains humains et ainsi faire le parallèle avec l’histoire du jardin d’Eden. Tout le paradigme chrétien repose selon moi sur le manque de foi en Dieu qui mine l’humain. D’ailleurs Jésus résume bien ce concept dans plusieurs passages du nouveau testament (3). Il ne s’agit donc pas de croire que l’on adore Dieu, mais d’être sûr que c’est le cas.
 

Adorer Dieu

La question que l’on peut se poser est la suivante : Est-ce que tout le monde peut adorer Dieu de la même manière ? La réponse me semble évidente, c’est non. Et je pense que la sagesse recommande d’avoir une relation personnelle avec Dieu. En ce sens le paradigme chrétien me séduit par bien des aspects et également le paradigme musulman. On ne peut s’adresser qu’à Dieu que directement et de manière personnalisée tout en ayant à son égard un respect suprême. Il y a donc des manières de s’adresser à lui si nous voulons qu’il nous écoute. Dieu entend tout, mais sans doute n’écoute pas tout et tout le monde. Dans le paradigme judéo-chrétien nous voyons dans la bible qu’il écoutait Abraham. Je pense qu’il vous écoute quand il reconnaît en vous une partie (même infime) de sa sagesse. Si nous ne sommes pas des dieux, nous avons sans aucun doute une petite étincelle de sagesse divine en nous. Je pense donc qu’avoir la foi permet de réveiller cette étincelle de sagesse divine en nous et de nous connecter à Dieu. Donc je pense qu’il écoute certaines personnes en fonction de ce qu’elles font et en fonction de ce qu’elles demandent. Donc pour pouvoir avoir une relation avec Dieu il est à mon avis nécessaire d’avoir un certain comportement dans sa vie de tous les jours et s’adresser à lui d’une certaine manière en pensant ce que l’on dit. D’ailleurs essayer de berner un être omniscient et omnipotent n’est pas très futé. Je pense que Dieu ne laisse le mal agir que pour « réveiller » les bonnes personnes, celles qu’il veut sauver. Et je me dis que peut-être l’enfer c’est un éternel recommencement dans un monde mortel et de souffrances comme le nôtre. Sauf que dans ce monde infernal nous serons victimes pour l’éternité de tout le mal que nous avons fait sur terre aux autres. Ainsi nous serons loin de la lumière divine qui est paix, espoir et réconfort ? Seul Dieu le sait ! Et adorer Dieu c’est adhérer à l’idée d’un monde meilleur où justice sera rendue. Et adhérer à cela c’est aussi se battre pour qu’un tel monde arrive.
 

Notes

(1) « Les hommes trébuchent parfois sur la vérité, mais la plupart se redressent et passent vite leur chemin comme si rien ne leur était arrivé. » (2) « L'Éternel se repentit d'avoir fait l'homme sur la terre, et il fut affligé en son cœur. » Genèse 6.6 (3) Matthieu (14.31, 15.28, 17.20), Marc (2.5, 4.4, 11.22), Luc (5.20, 18.8

 

Comment adorer Dieu le Père en Esprit et en vérité en accomplissant l’appel de Dieu?

Joh 4:23 Mais l'heure vient, et elle est maintenant, que les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité; car aussi le Père en cherche de tels qui l'adorent.

Joh 4:24 Dieu est esprit, et il faut que ceux qui l'adorent, l'adorent en esprit et en vérité.

L’heure est venue, et c’est maintenant, la vraie église qui s’est réellement repentie et qui a renoncé à elle-même pour suivre Jésus et porter sa croix qui est l’obéissance, ne fait qu’une chose, elle adore le Père en esprit et en vérité dans tout ce qu’elle fait que ce soit dans l’église tels que chanter, jouer un instrument, louer dans la congrégation servir à différents service de l’église, prier, intercéder etc.… ou dans ce monde en étant une lumière qui brille au sein des ténèbres en priant pour les malades, chassant les démons annonçant la bonne nouvelle du royaume de Dieu.

Cependant cette église n’est pas parfaite et elle a besoin d’apprendre des enseignements que Paul a enseigné à Timothée :

2Ti 2:4 Nul homme qui va à la guerre ne s'embarrasse dans les affaires de la vie, afin qu'il plaise à celui qui l'a enrôlé pour la guerre;

2Ti 2:5 de même si quelqu'un combat dans la lice, il n'est pas couronné s'il n'a pas combattu selon les lois;

2Ti 2:6 il faut que le laboureur travaille premièrement, pour qu'il jouisse des fruits.

2Ti 2:7 Considère ce que je dis; car le Seigneur te donnera de l'intelligence en toutes choses.

Qu’est-ce que Paul veut nous dire quand il dit :  « Nul homme qui va à la guerre ne s’embarrasse dans les affaires de la vie, afin qu’il plaise à celui qui l’a enrôlé pour la guerre »

Une première chose, qui est évident dans le verset, c’est qu’il ne doit pas s’embarrasser des affaires de la vie, un soldat enrôlé laisse son appel, toutes ses affaires pour s’occuper des ordres de son capitaine. Si nous nous donnons nous-mêmes pour être les soldats de Christ nous devons nous libérer de ce monde et quand bien même il n’y a pas de remède mais nous devons nous occuper des affaires de cette vie nous ne devons pas nous embarrasser avec ces affaires au point que par elles on soit distrait ou détourner ou mettre de côté notre appel, notre devoir envers Dieu et le grand intérêt de notre christianisme. Ceux qui combattent le bon combat doivent se libérer des affaires de ce monde afin de plaire à Celui qui nous a enrôlés à être soldats.

Observez : le grand souci du soldat c’est de plaire à Son général et le grand souci du Chrétien c’est de plaire à Christ pour être approuvé de Christ. La manière de plaire à Celui qui nous a choisis pour être des soldats c’est de ne pas nous embarrasser des affaires de cette vie mais nous libérer de ce qui nous gêne, nous embarrasse dans la sainte guerre Dans ce monde nous devons confronter le travail, nous occuper de notre famille qui est la plus grande bénédiction que Dieu nous a donnés sur cette terre, les devoirs quotidiens, les problèmes financiers, toutes ces choses ne doivent pas devenir un embarras si nous voulons plaire à Christ qui nous a enrôlés, dans mon cas personnel, le travail ne s’est jamais mis avant Dieu, ou a été un embarras pour moi j’avais toujours le temps de travailler et de servir Dieu, la famille a plutôt été une grande bénédiction dans l’œuvre de Dieu alors que j’enseignais et corrigeais mes enfants en les aimant dans le Seigneur, j’apprenais à faire face aux devoirs quotidiens et remettre les problèmes financiers entre les mains de Dieu et toutes ces choses ne m’ont pas arrêtées d’être un soldat de Jésus-Christ.

Paul continue et dit : de même si quelqu'un combat dans la lice, il n'est pas couronné s'il n'a pas combattu selon les lois; Il doit bien voir qu’en faisant la guerre spirituelle il suit les règles et observe les lois de la guerre. Si un homme combat pour avoir une maîtrise ou une couronne, il n’est pas couronné s’il n’a pas suivi les règles. Nous combattons pour une couronne pour maîtriser nos convoitises et corruptions de la chair, pour exceller dans ce qui est bon mais nous ne pouvons nous attendre au prix à moins que nous n’observions les règles. En faisant ce qui est bon nous devons prendre attention à le faire de la bonne manière et ce qui est bon ne soit pas fait avec une mauvaise motivation ou un sujet de blâme, n’oublions pas que nous sommes une lumière qui brille au sein des ténèbres. Un chrétien doit lutter pour avoir la maîtrise, il doit tendre à en faire son but, à maîtriser ses passions et corruption s’il veut obtenir la couronne, aussi, il doit lutter selon les règles et loyalement. Ceux qui font cela seront couronnés à la fin après que la victoire complète soit obtenue.

Observez : Il y a des règles spirituelles et pratiques, les règles spirituelles sont l’exercice à rester dans la présence du Saint-Esprit, dans la Parole de Dieu, dépendre de Dieu être fidèle, intègre, obéissant et garder des motivations pures, les règles pratiques pour ceux par exemple qui ont le ministère dans la louange c’est de s’exercer dans sa voix, son instrument, suivre des cours.

Finalement Paul dit : il faut que le laboureur travaille premièrement, pour qu'il jouisse des fruits. Comme il travaille premièrement, il doit être prêt et s’attendre à la récompense, le laboureur est celui qui jouit premièrement des fruits. Jas 5:7 Usez donc de patience, frères, jusqu'à la venue du Seigneur. Voici, le laboureur attend le fruit précieux de la terre, prenant patience à son égard jusqu'à ce qu'il reçoive les pluies de la première et de la dernière saison. Si nous voulons jouir des fruits, nous devons travailler, si nous voulons gagner le prix nous devons courir dans la course et plus encore nous devons œuvrer comme le laboureur avec diligence et patience avant de prendre part au fruit, nous devons faire la volonté de Dieu avant d’obtenir les promesses c’est pour cette raison que nous avons besoin de patience. Heb 10:36 Car vous avez besoin de patience, afin que,ayant fait la volonté de Dieu, vous receviez les choses promises.

Observez ici : S’attendre au Saint-Esprit, croire faire confiance avec patience c’est une chose que nous chrétiens nous devons apprendre, nous sommes prompts à prier, à travailler car nous savons que c’est juste mais dans cette promptitude est-ce que nous nous attendons au résultat, à la récompense ? Comme il est juste de prier de travailler il est d’autant plus juste de s’attendre à notre Père Céleste la récompense, l’obtention des promesses.

Remarquez que Paul dit aussi : 2Ti 2:7 Considère ce que je dis; car le Seigneur te donnera de l'intelligence en toutes choses. Paul rappelle à Timothée qu’il doit considérer ces choses, considérer est aussi nécessaire à une bonne conversation qu’à une seine conversion. Il prie pour lui : «le Seigneur te donnera de l’intelligence en toutes choses » notez bien que c’est Dieu qui donne l’intelligence, l’homme intelligent a besoin de plus en plus de ce don, si celui qui donne la révélation dans la Parole ne donne pas la révélation du cœur, nous ne sommes rien. Ensemble prions les uns pour les autres pour avoir l’intelligence et exhortons-nous, avivons-nous à considérer l’enseignement car la considération est le chemin vers l’intelligence, pour nous rappeler et pratiquer ce que nous entendons ou lisons.

Conclusion :

Si on s’embarrasse des choses de cette vie comment, comment allons nous fonctionner dans l’œuvre de Dieu, comment en arrivant à l’église on va pouvoir adorer Christ, Adonaï en esprit et en vérité pour faire descendre la présence de Dieu. Sachez que la vraie église est celle qui adore Dieu en esprit et en vérité et nous allons combattre pour plaire à Christ, nous allons courir selon les règles et nous attendre comme le laboureur attend le fruit rappelez vous bien que nous sommes engagés dans un combat entre la lumière et les ténèbres, entre Dieu le Père et le diable, l’ennemi ne veut pas que nous faisions monter à Dieu des louanges et que notre cœur l’adore car il sait que si nous combattons pour plaire à Christ nous courons suivant les règles et que nous nous attendons et adorons Dieu de tout notre cœur la présence du Saint Esprit va se manifester de telle manière que la Gloire de Dieu descendra comme les sacrificateurs dans le temple lors de la dédicace et des choses grandioses se passeront. Souvenez-vous un soldat est en guerre et l’adorateur de Dieu est en guerre, on ne peut faire la guerre et tirer des boulets à nos pieds sinon nous allons la perdre et on ne peut venir à l’église pour servir Dieu dans l’adoration si nous nous embarrassons de ce monde, nous allons venir avec un esprit bien disposé, uni avec le leader, se focaliser sur Christ et désirer Sa présence plus que tout autre chose chantant et louant Dieu de tout notre cœur et en le servant dans notre appel.

Considère ces choses car le Seigneur te donnera de l’intelligence en toutes choses



27/01/2012
12 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 110 autres membres