Notre-dame-de-lourde-créateur-francois-partie-01 et 2

Notre-dame-de-lourde-créateur-francois-partie-01 et  2

jeregarde le passé et j'ai des remords

0 appréciations
Hors-ligne
françois que le ciel vous aide dans votre quête avec le genre humain
aidez moi
lorsque je revois mon passé et des photos,1980 à 1987
j'ai beaucoup de remords de n'avoir pas eu l'intelligence d'agir autrement que de quitter mon ex mari demandé le divorce rompre les ponts .
Il est Décédé en 2009 j'ignorais qu'il était malade il n'a pas voulu me prévenir et son fils non plus n'a pas été prévenu il était delaissé par sa nouvelle femme qui lui à donné 4 enfants et buvait encore et fumait toujours beaucoup
J 'aurais du être autrement à l'époque ou nous étions ensemble
le comprendre l'aider l'entourer l'aimer et l 'accompagner mais j'ai été sotte trop jeune trop possessive trop idiote .
Je l'aimais et je l'ai détruis en partie car il devait m'aimé aussi comment me faire pardonner auprès de lui puisque il n'est plus sur terre.
Je vis dans la torture chaque jour que je suis méchante et que j'ai broyé l'être que j'aimais le plus le père de mon enfant
celui pour qui j'avais tout abandonné aidez moi saint françois mes prières et mes attentes n'ont pour seules effet de me lamenter sur les torts que j'ai du passé de nous trois mon mari mon fils et moi même

Dernière modification le 30-06-2012 à 11:50:09

Dernière modification le 30-06-2012 à 11:51:05

Dernière modification le 30-06-2012 à 11:52:40
annemarie

2 appréciations
Hors-ligne
I.QU'EST-CE QUE LE SACREMENT DE RECONCILIATION ?
Par ce sacrement, Dieu réconcilie le pécheur avec le Christ par le ministère de l'Eglise.
Ce sacrement est appelé sacrement de pénitence car la pénitence est le don de l'Esprit qui suscite
chez le pécheur la conversion, le retournement de tout l'être vers Dieu. On dit aussi sacrement de
miséricorde ou du pardon car Dieu manifeste sa miséricorde au pénitent et le pardonne. La
réconciliation est le résultat de ce pardon. On dit aussi souvent la confession pour désigner
l'ensemble du sacrement alors que celle-ci n'est qu'une étape.
II. QUELLES SONT LES ETAPES DU SACREMENT A VIVRE PAR LE PENITENT ?
1.L'examen de conscience
Il commence par une prière. C'est la recherche des péchés avec le soucis de se convertir. Il s'agit
de la révision de sa vie à la lumière de l'Evangile et de prendre conscience des fautes commises.
On peut relire des moments de sa vie à la lumière de la foi, du Notre Père, de la liturgie, du grand
commandement (l'amour) et de ses frères. Ce sont de simples moyens pour réfléchir. Mais l'aide la
plus importante est la lumière de l'Esprit Saint. C'est à chacun de la lui demander en laissant le
regard de Dieu pénétrer jusqu'au coeur de sa vie.
2.La contrition et les résolutions
Après cette révision de vie, le fidèle exprime son regret au Seigneur et peut voir ce qui lui reste à
faire pour Dieu et ses frères. Puis il prend des résolutions.
3.La confession
C'est le moment de l'aveu des fautes. Confesser signifie : proclamer sa foi, reconnaître l'amour dont
Dieu nous aime et dire ses péchés. En Jésus-Christ, bon pasteur et ami de pécheurs, le prêtre, luimême pécheur et frère, se sent proche du pénitent et l'aide.
4.L'absolution
C'est la prière et le moment de pardon de Dieu par le prêtre. Elle donne un coeur nouveau.
5.La réparation
C'est la prière ou l'acte de réparation donné au pénitent, appelée pénitence. C'est la satisfaction qui
n'occulte pas les efforts personnels à faire en vue de la transformation de vie.
III.COMMENT SE CONFESSER ?
1.Au début
On fait le signe de la croix et on dit: Bénissez-moi, mon Père, parce que j'ai péché. Il peut y avoir
une courte prière ou exhortation.
2.La confession
On commence : Je me suis confessé, il y a (dire quand remonte la dernière confession) ou C'est ma
première confession (si c'est la première fois). Puis on avoue ses fautes sincèrement et avec
confiance.
3.L'absolution
Après les conseils au pénitent, à qui il donne la pénitence, le prêtre accorde l'absolution pendant
que le pénitent prie et récite l'acte de contrition.
4.La satisfaction
Accomplir la pénitence reçue, faire la réparation sans tarder, comme une dette d'amour vis-à-vis de
Dieu et le cadeau de réconciliation.
ACTE DE CONTRITION.
Mon Dieu, j'ai un très grand regret de vous avoir offensé, parce que vous êtes infiniment
bon et infiniment aimable et que le péché vous déplaît. Je prends la ferme résolution avec
le secours de votre sainte grâce de ne plus vous offenser et de faire pénitence. Amen.
FRANCOISLOURDE

2 appréciations
Hors-ligne
voici gam cette priere qui vous et consacré



Prière pour ne pas confondre remords et repentir
Seigneur, délivre-moi de l’impasse du remords sans avenir,
ce triste repliement sur soi, cette déprimante solitude;
accorde-moi la joie libérante du repentir,
cette sortie de soi qui me tourne vers ta plénitude.

Seigneur, délivre-moi de l’impasse du remords sans avenir,
cet orgueil blessé qui m’enferme dans mon passé;
accorde-moi la joie libérante du repentir,
cette humilité confiante qui m’ouvre à ta Bonté.

Seigneur, délivre-moi de l’impasse du remords sans avenir,
ce sentiment trop humain de culpabilité, morbide, suicidaire;
accorde-moi la joie libérante du repentir,
ce don de l’ Esprit Saint qui me révèle ton cœur de Père.

Seigneur, délivre-moi de l’impasse du remords sans avenir,
ce regard qui m’enferme sur mes échecs et mes trahisons;
accorde-moi la joie libérante du repentir,
ce regard qui contemple la vie du Christ et sa résurrection.

Convertis mon cœur aux sources de ton pardon :
que je passe de la sotte suffisance à la dépendance de l’amour,
de la sombre désespérance à la lumière de la foi,
de la fermeture du cœur à l’accueil de ta Présence
de la vieille amertume à la nouvelle naissance,
du jugement des autres à la fraternelle bienveillance.

Accorde-moi surtout de ne jamais plus oublier,
que si mon cœur venait à me condamner,
ton amour, Seigneur, est encore plus grand,
car tu ne cesses de me créer en m’aimant.
FRANCOISLOURDE

2 appréciations
Hors-ligne
Comment être sûr que Jésus a pardonné vos péchés ?
Pour recevoir la vie éternelle selon l'évangile de Christ, une personne doit être pardonnée de ses péchés par le sang de Jésus (Ephésiens 1.7, Matthieu 26.28, 1 Pierre 2.24). Mais beaucoup de personnes ne sont pas sûres si elles ont été pardonnées ou non. D'autres peuvent croire qu'elles ont été pardonnées, mais elles seraient étonnées d'apprendre que Jésus n'est pas d'accord.
Matthieu 7.21-23 - Beaucoup de gens qui croient au Seigneur s'attendront à ce que Jésus les acceptent au jugement. Mais il les rejettera parce qu'ils n'auront pas fait la volonté du Père.
Actes 23.1, 26.9 - Saul était un Juif qui s'opposait à Jésus en toute bonne conscience, en faisant ce qu'il croyait sincèrement devoir faire. Or, il était le premier des pécheurs (1 Timothée 1.12-15). Il est clair qu'il a été induit en erreur.
Qu'en est-il de vous et moi ? Est-il possible que nous soyons en erreur comme ces gens-là ? Cette question mérite sûrement un examen soigneux.
La Bible enseigne que nous pouvons être sûrs que Jésus nous a pardonnés si nous avons obéi aux conditions évangéliques du pardon.
Hébreux 5.9 - Jésus est l'auteur du salut éternel pour tous ceux qui lui obéissent (voir également Actes 10.35, Luc 6.46, 1 Jean 2.3-6).
1 Pierre 1.22 - Nous purifions nos âmes en obéissant à la vérité.
Romains 6.17-18 - Nous sommes libérés du péché lorsque nous obéissons du cœur à la doctrine qui nous a été remise.
Si nous reconnaissons Jésus comme notre Seigneur, nous devrons obéir aux conditions de pardon telles que la Bible nous les révèle, sans changement humain (Actes 17.11, Galates 1.8,9, 2 Jean 9).
Cette étude a pour objectif de vous aider à être certain au sujet du salut.
Pendant votre étude, veuillez rechercher chacune des >>>ECRITURES EN MAJUSCULES<<< dans votre Bible. Puis répondez à chaque question dénotée par un numéro entouré par des astérisques (*1*, *2*, etc.). NOTE : Vous trouverez les bonnes réponses aux questions à la fin de la leçon. Cette leçon n'est pas destinée à nous être soumise pour notation.
Veuillez commencer par un bref examen de vous-même pour voir où vous en êtes actuellement (2 Corinthiens 13.5). Puis nous étudierons ce que dit la Bible au sujet du salut, et vous pourrez comparer votre propre cas à l'enseignement de Jésus.1. Avez-vous pris un engagement personnel de servir Jésus ? (a) oui, (b) non.
2. Avez-vous été baptisé ? (a) oui, (b) non. Si oui, à quel âge ?
3. Avez-vous été baptisé par (a) aspersion, (b) versement, ou (c) immersion ?
Pourquoi avez-vous été baptisé ? (a) pour plaire à vos proches, (b) comme signe que vous avez été sauvé, (c) pour recevoir le pardon de péchés, (d) parce que d'autres le faisaient, (e) pour faire partie d'une certaine église, (f) autre raison.
Après votre repentance du péché et décision de vivre pour Dieu, à peu près combien de temps est passé avant votre baptême ?
3. Supposons qu'une personne fait sincèrement les choses suivantes. A quel moment croyez-vous que ses péchés seraient lavés ? Lorsqu'il (a) entend l'évangile, (b) croit, (c) se repent, (d) confesse Jésus, (e) prie pour le pardon, (f) est baptisé, (g) autre réponse.II. Résumons les étapes qui mènent au pardon.
En prenant tout ce que Jésus a dit dans ces exemples de conversion (Actes 3.22,23), nous voyons que les étapes suivantes étaient importantes. Examinons chacune d'elles de plus près.
A. Entendre
>>>Lire JEAN 6.44,45<<<
*11* Qu'est-ce qu'on doit faire pour venir à Jésus ? (a) Avoir une vision, (b) Apprendre la parole de Dieu, (c) Prier pour un message direct de l'Esprit.
*12* Peut-on être sauvé sans entendre l'évangile ? (a) oui, (b) non.
"Vous connaîtrez la vérité, et elle vous affranchira" (Jean 8.32).
[Voir aussi Jean 6.63, 68; 12.48, Actes 11.14; Romains 10.14-17.]
B. Croire
>>>Lire ROMAINS 1.16<<<
*13* Qu'est-ce qui est le pouvoir de Dieu au salut ? (a) La sagesse humaine, (b) L'évangile, (c) Des credo humains.
*14* A quelle condition devrions-nous répondre pour être sauvés ? (a) Nous devons croire, (b) Nous devons avoir une bonne conscience, (c) Nous devons lire la Bible entièrement 5 fois.
"Sans la foi il est impossible de lui être agréable" (Hébreux 11.6). Notez que le seul fait de croire ne rend pas une personne enfant de Dieu, mais lui donne seulement le droit de devenir enfant de Dieu (Jean 1.12).
[Voir également Jean 8.24, 20.30,31, Romains 5.1,2.]
C. Se repentir
>>>Lire ACTES 17.30,31<<<
*15* Qu'est-ce que Dieu commande aux hommes de faire ? (a) vivre mieux que la plupart des gens, (b) entendre une voix divine, (c) se repentir.
*16* Combien de personnes doivent faire cela ? (a) Quelques-uns, (b) Tous, (c) Personne.
*17* Quel évènement devrait nous amener à la repentance ? (a) le jugement, (b) le péché d'Adam, (c) le don de la Loi de Moïse.
*18* Qu'est-ce que la repentance (notez Matthieu 21.28,29) ? (a) Ne pas pécher, (b) Ne pas se faire prendre au péché, (c) Changer d'idées par rapport à notre péché.
Dieu "use de patience envers vous, ne voulant qu'aucun périsse, mais voulant que tous arrivent à la repentance" (2 Pierre 3.9). Tout homme est coupable de péché (Romains 3.23) et doit se repentir pour être pardonné. Nous devons changer d'avis sur le péché et décider de faire toujours la volonté de Dieu.
[Voir également Actes 2.38, 3.19, 2 Corinthiens 7.10.]
D. Confesser
>>>Lire ROMAINS 10.9-10<<<
*19* Que faut-il croire pour être sauvé ? (a) Que Joseph Smith est un prophète, (b) Que Jésus s'est relevé de parmi les morts, (c) Que des miracles se produisent encore de nos jours, (d) Toutes ces réponses.
*20* A part croire, qu'est-ce que nous devrions faire pour être sauvés ? (a) Confesser Jésus, (b) Croire ce que nos parents on crus, (c) Obéir aux 10 commandements.
"Simon Pierre répondit : Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant" (Matthieu 16.16).
[Voir également Actes 8.37, Matthieu 10.32, Jean 12.42.]
E. Se faire baptiser
>>>Lire EPHESIENS 4.3-6<<<
*21* Combien de vrais Pères célestes y a-t-il ? (a) des milliers, (b) un seul, (c) peu importe.
*22* Peut-on être un vrai chrétien en croyant à plusieurs dieux ? (a) oui, (b) non.
*23* Combien de vrais baptêmes y a-t-il ? (a) trois, (b) un, (c) peu importe.
Tout comme il n'y a qu'un vrai Dieu, il n'y a qu'un vrai baptême aujourd'hui. Or, de différentes églises pratiquent beaucoup de sortes différentes de baptême. Lequel est le vrai baptême, et pourquoi cela est-il important ? Pour être sûrs de ce que veut Jésus par rapport au baptême, étudions ce sujet plus en profondeur.
III. Regardons le baptême de plus près.
A. La bonne raison pour être baptisé.
Pourquoi devrait-on être baptisé ? Les péchés sont-ils pardonnés avant le baptême ou en résultat du baptême ? Certains groupes affirment que le baptême est essentiel pour recevoir le pardon. D'autres disent que les péchés sont pardonnés avant le baptême, mais que l'on devrait être baptisé pour faire partie d'une certaine confession ou en signe externe qu'on est déjà sauvé. Qu'est-ce que l'évangile du Christ en dit ?
>>>Lire ACTES 22.16<<<
*24* A quel moment les péchés de Saul ont-ils été effacés ? (a) sur la route de Damas, (b) avant son baptême, (c) en résultat de son baptême.
*25* Notez que Saul avait déjà cru en Jésus et qu'il priait (9.1-6,11). La plupart des églises diraient qu'il était déjà sauvé avant le baptême. Mais était-ce le cas ? (a) oui, (b) non.
Celui qui croit en Jésus doit être baptisé pour être lavé de ses péchés.
>>>Lire ROMAINS 6.3-4<<<
*26* En quoi sommes-nous baptisés ? (a) Jésus et sa mort, (b) une confession particulière, (c) un club social.
*27* Selon ce qu'on a appris plus tôt, peut-on être sauvé en dehors de Jésus et sans son sang ? (a) oui, (b) non.
*28* Pour chaque personne il doit avoir un moment précis où elle reçoit le pardon. Avant ce moment-là, elle est dans le péché, mais après, elle est pardonnée. A quel moment est-ce que cela se produit ? (a) Au moment où nous croyons, (b) Au moment où nous prions pour le pardon, (c) Au moment où nous sommes baptisés.
En Jésus l'on trouve le pardon (Ephesiens 1.7), l'affranchissement de la condamnation (Romains 8.1), le salut (2 Timothée 2.10), et la vie éternelle (1 Jean 5.11,12). Mais pour venir à Jésus, il nous faut être baptisé.
(Voir également Galates 3.27).
Illustration : Avant la cérémonie, un couple fait plusieurs pas vers le mariage, mais ils entrent en les bénédictions et les privilèges du mariage au moment de la cérémonie, et pas avant. De même, la foi, la repentance, etc. sont des étapes essentielles vers le salut, mais ce n'est qu'au moment du baptême qu'on est en contact avec le sang de Jésus.
Notez encore que nous "marchons en nouveauté de vie" (nous sommes "nés de nouveau") en résultat du baptême. Nous ne pouvons pas être né de nouveau sans le baptême (voir également 1 Pierre 1.22,23, 2 Corinthiens 5.17, Jean 3.3,5). Cette nouvelle naissance nous oblige à servir Dieu fidèlement (voir le reste de Romains 6).
>>>Lire ACTES 2.38<<<
*29* A quel moment la rémission des péchés intervient-elle ? (a) avant la repentance et le baptême, (b) après la repentance et le baptême.
*30* Peut-on être sauvé sans la repentance ? (a) oui, (b) non.
*31* Peut-on être sauvé sans le baptême ? (a) oui, (b) non.
*32* Comme le repas du Seigneur, le baptême est une action externe avec une signification interne (1 Corinthiens 11.23-29). Si une personne avait fait l'action externe mais n'avait pas compris la signification interne ou avait fait cette action pour la mauvaise raison, son baptême serait-il valable ? (a) oui, (b) non.
(Voir également Romains 6.17,18, 2.28,29.)
>>>Lire MARC 16.15,16<<<
*33* Que faut-il faire pour être sauvé ? (a) croire et être baptisé, (b) croire seulement, (c) être plein de zèle religieux.
*34* A quel moment est-on sauvé ? (a) avant le baptême, (b) après le baptême.
Tout comme 1+1=2, ainsi la foi + le baptême = le salut. Si vous enlevez la foi ou le baptême, vous n'aurez plus le salut.
Le baptême "maintenant nous sauve" - 1 Pierre 3.21. Le pouvoir de pardonner est dans la mort et la Ressurection de Jésus, pas dans l'eau. Mais nous recevons cette puissance lorsque notre foi nous mène à être baptisé, pas avant. (Comparez l'histoire de Naaman en 2 Rois 5.10 et suivant.)
B. La bonne pratique du baptême.
Le baptême implique-t-il l'aspersion, le versement, ou l'immersion ?
>>>Lire ROMAINS 6.4<<< (cf. Colossians 2.12)
*35* Comment le baptême est-il décrit ? (a) aspersion, (b) versement, (c) ensevelissement et ressurection, (d) toutes ces réponses.
*36* Comment Jésus a-t-il été enseveli ? (a) il a été aspergé d'un peu de terre, (b) il a été entièrement entouré par la terre et puis il en est ressorti (cf. Matthieu 12.40, 27.60)
>>>Lire ACTES 8.38,39<<<
*37* Comment le baptême de l'eunuque est-il décrit ? (a) il a été aspergé, (b) l'eau a été versé sur lui, (c) il est descendu dans l'eau et en est ressorti.
*38* Lorsque des églises aspergent ou versent de l'eau, la personne "descend"-t-elle dans l'eau et en "ressort"-elle ? (a) oui, (b) non.
Dans l'évangile, le baptême est toujours une immersion totale. En fait, le mot original signifiait plonger, immerger, etc. (Voir dérivation grecque du mot selon dictionnaire français). (Voir également Marc 1.9,10, Hebreux 10.22, Jean 3.23).
C. Le bon candidat au baptême.
Un enfant devrait-il être baptisé, ou est-ce qu'on devrait attendre qu'une personne puisse comprendre et décider pour elle-même ?
*39* Avant d'être baptisé, il faut comprendre l'évangile (Jean 6.44,45), croire (Marc 16.15,16, Actes 8.12), se repentir (Actes 2.38), et confesser Jésus (Romains 10.9,10). Un enfant est-il capable de cela ? (a) oui, (b) non.
*40* Des gens baptisés sont membres de l'église et doivent participer à son travail et son culte (1 Corinthiens 12.13,25,26, 10.16,17, 11.23-29, Ephésiens 4.16). Un enfant est-il capable de cela ? (a) oui, (b) non.
>>>Lire MATTHIEU 18.3<<<
*41* Pour entrer dans le royaume, que faut-il faire ? (a) devenir complètement débauché, (b) hériter du péché d'Adam, (c) être converti et devenir comme un petit enfant.
*42* Lorsque nous sommes convertis, quelle est notre condition ? (a) nous sommes pardonnés du péché, (b) nous somme innocents, (c) nous sommes comme des petits enfants, (d) toutes ces réponses.
*43* Puisque le baptême est pour la rémission des péchés (Actes 2.38), un bébé a-t-il besoin d'être baptisé ? (a) oui, (b) non.
Le commandement d'être baptisé s'adresse à des personnes assez âgées pour faire leur propre choix en toute compréhension. De petits enfants n'ont pas besoin du baptême parce qu'ils sont innocents devant Dieu et ne sont pas responsables pour le péché (Psaume 106.38, Matthieu 19.14, Ezekiel 18.20, 2 Corinthiens 5.10). Baptiser des bébés serait obéir aux enseignements des hommes et pas à ceux de Jésus (Matthieu 15.9, Galates 1.8,9, etc).
Dans la Bible, lorsque les gens ont compris, ont cru, et se sont repentis, ils ont été baptisé sans délai (Actes 2.41, 8.35-39, 22.16, 16.23-34). Beaucoup d'églises de nos jours remettent le baptême à un "service de baptême" des jours ou des semaines plus tard. Ceci montre qu'ils ont mal compris l'intention du baptême. Si vous comprenez, il ne faut pas tarder, mais obéir aujourd'hui.
Conclusion
Pour être sûr que vos péchés sont pardonnés, il faut obéir aux enseignements de Jésus, le Seigneur (Hébreux 5.9). Il ne faut pas suivre des doctrines humaines, mais obéir à l'évangile tel que Jésus l'a révélé.
Vous avez commencé cette étude en résumant votre propre conversion. Veuillez maintenant comparer ce que vous avez fait dans le passé à ce que vous savez à présent que la Bible enseigne.
Avez-vous compris les vrais enseignements de l'évangile sur le pardon des péchés ?
Avez-vous cru en Dieu, en la Bible, et en Jésus comme votre Seigneur et Sauveur, qui est mort pour vos péchés et qui est ressuscité ?
Vous êtes vous repenti de vos péchés, et êtes-vous déterminé à dévouer votre vie entière à servir Dieu ?
Avez-vous confessé Jésus comme votre Seigneur ?
Avez-vous été baptisé selon les Ecritures -- avez-vous d'abord compris et puis décidé vous-même d'être baptisé ; avez-vous été totalement immergé, et l'avez-vous fait pour recevoir le pardon des péchés par le sang de Jésus ?
Il se peut que vous soyez l'une de nombreuses personnes qui pensait être pardonné, mais maintenant vous vous rendez compte que vous aviez été induit en erreur. Que faire ? Il faut vous rendre compte que vous n'avez tout simplement jamais complété votre obéissance à l'évangile et vous devez maintenant vous décider à le compléter.
En particulier, si une personne apprend que son baptême n'a pas été selon les Ecritures, que doit-elle faire ? Actes 19.1-7 montre que des gens avec ce problème ont été baptisé correctement par la suite. Rappelez-vous qu'il y a de nombreux faux baptêmes, mais un seul vrai baptême (Ephésiens 4.3-6).
"Mettez en pratique la parole, et ne vous bornez pas à l'écouter" (Jacques 1.22).
"Si vous m'aimez, gardez mes commandements" (Jean 14.15). Est-ce que vous aimez Jésus assez pour garder ses commandements ?
FRANCOISLOURDE

2 appréciations
Hors-ligne
Le baptême biblique, qui est "l'engagement d'une bonne conscience envers Dieu" (1Pi 3.21), et dont la forme est l'immersion (le sens originel dans le grec est : plonger, immerger), n'a besoin d'être administré qu'une seule fois, à l'âge adulte : "Celui qui croira et qui sera baptisé sera sauvé" (Marc 16.16)

Cependant il faut distinguer deux cas qui peuvent poser problème :

1. La personne a déjà été "baptisée" étant bébé. Ayant accepté Christ comme son Sauveur personnel, à l'âge adulte, elle se fera baptiser du seul vrai baptême biblique, qui est le baptême des croyants (un bébé n'est pas en état de croire !). Il ne s'agira pas, en fait, d'un second baptême, puisque le premier n'en était pas un, ni dans le fond, ni dans la forme.

2. La personne a été baptisée à l'âge adulte, sous la forme de l'immersion, mais n'avait pas vraiment compris la signification réelle de cet acte. Lorsqu'elle va faire une expérience de conversion plus profonde, elle se trouve devant un choix :

a. Se faire rebaptiser, considérant son premier baptême comme nul.

b. Valider l'acte qu'elle a déjà accompli, en lui conférant sa vraie signification.

Il s'agit là d'un problème de conscience, et d'un choix personnel.
FRANCOISLOURDE

0 appréciations
Hors-ligne
je vais bien lire votre étude concernant le péché
je vous remerci François de votre aide de votre prière en prose en rime.
je crois en dieu et ne suis aps pratiquante du tout et ne connais pas la bible.
je crois en dieu et marie les yeux fermés sans aucun support ni connaissances des écrits sacrés car je suis un peu ignorantes et j'ai beaucoup de mal à comprendre et à retenir
merci que vous soyez là pour me donner les lignes principales les plus droites
annemarie

2 appréciations
Hors-ligne
ne vous inquietez pas je serais toujours la pour vous aider avec la grace dieu hesite pas a venir quand vous en ressenté le besoins

Dernière modification le 10-07-2012 à 22:37:29
FRANCOISLOURDE

0 appréciations
Hors-ligne
bonjour françoislourdes
je prie mais en vain la compréhension de la vie , les autres m'échappent.
au travail c'est toujours des journées dans l'indifférence sauf lorsque je dois me faire attrapée controlée jugée les collègues sont malveillants en meute indifférent à ce que je vis comme je peux j'aime la vie et certains mais aux travil c'est tout un groupe malsaint qui ne parle pas avec moi car ils sont orgueuilleux fiers imbus voyeurs il me voit comme un déchet serait ce mon propre regard que je resssens ?
est ce moi qui à provoqué une telle situation ? je doute je suis dans l'impasse je ne plais pas trop vieille pas assez rigolotte pas assez comme ils veulent pas assez grande gueule découragée par les âmes qui m'entourent je ne comprends plus les choses simples jj'ai peur des pièges de leur sympathie et de leur antipathie
je prie alors aidez moi françois mon âme souffre et vous
que le ciel vous bénisse et vous guide qu'il soit dans nos coeurs notre regard et nos pas
aannemarie
annemarie

2 appréciations
Hors-ligne
La volonté de mon Père c'est que je ne perde rien de ce qu'il m'a donné" (Jean 6,39-40).



Il arrive d'éprouver le sentiment que sa vie se dirige vers une impasse : encore célibataire, sans enfant, pas bien dans sa peau, sans grand avenir professionnel, sans vocation religieuse&#133; On est tenté de se dire alors : "quelle est ma vocation, pourquoi Dieu ne me fait-il pas signe, quelle est sa volonté sur moi ?".



On est tenté aussi de culpabiliser : "c'est de ma faute, j'hésite, je ne sais pas me décider, je n'ai pas su entendre ce que Dieu voulait pour moi" ou pire" Dieu ne me demande rien". Comme si Dieu attendait quelque chose de précis, de tangible, comme si, pour lui plaire, il fallait s'engager dans une voie toute tracée, que ce soit la mariage ou la vie consacrée. Comme si "faire sa volonté" c'était faire des choses, comme si "chercher à faire la volonté de Dieu" était un exercice de tous les instants !



Quelle est la volonté de Dieu sur nous ?



C'est d'être heureux, c'est qu'en toutes circonstances, et celles ci peuvent être douloureuses, je choisisse ce qui me rend plus humain, plus proche des autres, donc de lui...D'une certaine manière, c'est à nous à formuler la volonté de Dieu, car celle-ci n'est pas inscrite quelque part dans un registre tenu par lui seul.



C'est à nous d'en décider. La volonté de Dieu se révèle peu à peu dans tous nos désirs d'aimer, de nous donner , dans les événements de chaque jour auxquels nous faisons face, et dans la manière dont on répond aux questions que la vie pose. Ce n'est pas toujours facile. Et il y faut du discernement. Ce qui est sûr, c'est que le bonheur est à la clé, puisque c'est la vie qui est promise et la vie "en abondance".
FRANCOISLOURDE

0 appréciations
Hors-ligne
merci françoislourde,
il faut gqrder la foi en tous instants même si mon âme est incertaine et croire aux autres je ne perdrai pas le chemin de l'amour, merci Françoislourdes de me le rapeller, javais oublié les autres et ne pensait que à moi, je vais donc rectuifier ma façon de penser à ma propre volonté et celle de ma foi,
que le ciel vous bénisse et soit dans vos pas, votre coeur encore merci de votre réponse
annemarie
annemarie

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :


Cochez la case ci-contre :


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 110 autres membres