Notre-dame-de-lourde-créateur-francois-partie-01 et 2

Notre-dame-de-lourde-créateur-francois-partie-01 et  2

Payer la dîme et les offrandes

  • Comment notre disposition à payer la dîme et les offrandes montre-t-elle notre reconnaissance envers notre Père céleste ?

Nous avons reçu des commandements pour nous aider à nous préparer en tout point à vivre en présence de notre Père céleste. Il nous a donné un moyen de le remercier de nos bénédictions : en payant de bon cœur la dîme et les offrandes. En payant ces offrandes, nous montrons que nous l’aimons et que nous obéirons à ses recommandations.

  • Comment le paiement de la dîme et des offrandes nous aide-t-il à remercier notre Père céleste ?

Obéir à la loi de la dîme

  • Que signifie payer honnêtement la dîme ?

Dans les temps anciens, Abraham et Jacob ont obéi au commandement de payer comme dîme un dixième de leur accroissement (voir Hébreux 7:1-10 ; Genèse 14:19-20 ; 28:20-22).

Dans les temps modernes, Joseph Smith, le prophète, a fait la prière suivante : « Ô Seigneur ! Montre à tes serviteurs combien tu requiers des biens de ton peuple pour la dîme » (D&A 119, introduction de la section). Le Seigneur a répondu : « Ce sera le commencement de la dîme de mon peuple. Et après cela, ceux qui auront été ainsi dîmés payeront annuellement un dixième de tous leurs revenus ; et ce sera pour eux une loi permanente à jamais » (D&A 119:3-4).

Lorsque nous payons la dîme, nous montrons notre fidélité au Seigneur. Nous enseignons également à nos enfants la valeur de cette loi. Ils voudront suivre notre exemple et payer la dîme de tout l’argent qu’ils recevront.

  • En quoi la dîme est-elle plus un principe de foi qu’une question de finances ?

  • Que peuvent faire les parents pour enseigner à leurs enfants à payer la dîme et à en comprendre l’importance ?

Nous devons donner de bon cœur

  • Pourquoi notre état d’esprit est-il important quand nous payons la dîme ?

Il est important de donner de bon cœur. « Quand quelqu’un paye la dîme sans plaisir, il est privé d’une partie de la bénédiction. Il doit apprendre à donner de plein gré, de bon cœur et avec joie. Alors son don sera béni » (Stephen L. Richards, The Law of Tithing, brochure, 1983, p. 8).

L’apôtre Paul a enseigné que la manière de donner est aussi importante que ce que l’on donne. Il a dit : « Que chacun donne comme il l’a résolu en son cœur, sans tristesse ni contrainte ; car Dieu aime celui qui donne avec joie » (2 Corinthiens 9:7).

  • Que signifie pour vous « donner avec joie » ?

La dîme et les autres offrandes

  • De quelles manières l’Église utilise-t-elle les fonds de la dîme et les autres offrandes ?

Les membres de l’Église donnent la dîme et d’autres offrandes au Seigneur.

La dîme

L’Église utilise la dîme à de nombreuses fins. En voici quelques-unes :

  1. Construire, entretenir et faire fonctionner les temples, les églises et d’autres bâtiments.

  2. Fournir des fonds de fonctionnement aux pieux, aux paroisses et aux autres unités de l’Église. (Ces unités utilisent ces fonds pour mettre en œuvre les programmes ecclésiastiques de l’Église, qui comprennent l’enseignement de l’Évangile et les activités sociales.)

  3. Soutenir l’œuvre missionnaire.

  4. Instruire les jeunes dans les établissements d’enseignement, les séminaires et les instituts de l’Église.

  5. Imprimer et distribuer la documentation des leçons.

  6. Soutenir l’œuvre de l’histoire familiale et du temple.

Les autres offrandes

Les offrandes de jeûne. Les membres de l’Église jeûnent chaque mois, en se passant de nourriture et de boisson pendant deux repas consécutifs. Ils donnent au moins la somme qu’ils auraient dépensée pour les repas. Ils peuvent donner aussi généreusement qu’ils le peuvent. Cette offrande est appelée offrande de jeûne. Les évêques utilisent ces offrandes de jeûne pour fournir de la nourriture, un abri, des vêtements et des soins médicaux aux nécessiteux. (Voir chapitre 25 de ce livre.)

Le jour de jeûne, les membres assistent à une réunion appelée réunion de jeûne et de témoignage, au cours de laquelle ils se rendent témoignage du Christ et de son Évangile.

Les autres dons. Les membres de l’Église peuvent faire des dons pour d’autres efforts de l’Église, par exemple l’œuvre missionnaire, le fonds perpétuel d’études, la construction de temples et l’aide humanitaire.

Le service. Les membres donnent également de leur temps, de leurs talents et de leurs biens pour aider les autres. Ce service permet à l’Église d’aider les membres et les non membres nécessiteux dans le monde entier aux niveaux local, national et international, en particulier en cas de catastrophes.

Nous sommes bénis quand nous donnons la dîme et les offrandes

Le Seigneur promet de nous bénir si nous payons fidèlement la dîme et les offrandes. Il a dit : « Apportez à la maison du trésor toutes les dîmes, afin qu’il y ait de la nourriture dans ma maison ; mettez-moi de la sorte à l’épreuve, dit l’Éternel des armées. Et vous verrez si je n’ouvre pas pour vous les écluses des cieux, si je ne répands pas sur vous la bénédiction en abondance » (Malachie 3:10).

La révélation moderne indique une autre bénédiction pour les personnes qui payent la dîme : « En vérité, c’est un jour de sacrifice, et un jour où mon peuple doit être dîmé, car celui qui est dîmé ne sera pas brûlé à sa venue » (D&A 64:23).

Les bénédictions qui nous sont promises sont à la fois matérielles et spirituelles. Si nous donnons de bon cœur, notre Père céleste nous aidera à satisfaire nos besoins quotidiens en nourriture, en vêtements et en logement. Parlant aux saints des derniers jours des Philippines, Gordon B. Hinckley a dit : « Si [les gens] acceptent l’Évangile et le pratiquent, s’ils paient leur dîme et leurs offrandes, aussi faibles soient-elles, le Seigneur tiendra la promesse qu’il a faite autrefois en leur faveur, et… ils auront du riz dans leur bol, des vêtements sur le dos et un toit au-dessus de leur tête. Je ne vois pas d’autre solution. Ils ont besoin d’un pouvoir plus grand que tout pouvoir terrestre pour les élever et les aider » (« Pensées inspirantes », L’Étoile, août 1997, p. 32). Le Seigneur nous aidera également à avoir « une plus grande connaissance de Dieu et un plus grand témoignage et [à] augmenter [notre] capacité de mettre l’Évangile en pratique et [à] inciter les membres de [notre] famille à faire de même » (Enseignements des présidents de l’Église, Heber J. Grant, 2002, p. 129).

Les personnes qui payent leur dîme et leurs offrandes sont grandement bénies. Elles ont le sentiment agréable de contribuer à l’édification du royaume de Dieu sur terre.

  • Quelles bénédictions avez-vous reçues, votre famille, vos amis ou vous grâce au paiement de la dîme et d’autres offrandes ?

Écritures supplémentaires

 


23/02/2018
0 Poster un commentaire

Par le sang précieux de Jésus

 Nos péchés sont pardonnés par le Sang de Jésus : "Car ceci est mon sang, le sang de l’alliance, qui est répandu pour plusieurs, pour la rémission des péchés" (Matthieu 26. 28).

- Le sang de Jésus nous justifie et nous sauve de la colère : "A plus forte raison donc, maintenant que nous sommes justifiés par son sang, serons-nous sauvés par lui de la colère" (Romains 5. 9).

- Le sang de Jésus nous rachète personnellement : "En lui nous avons la rédemption par son sang, la rémission des péchés, selon la richesse de sa grâce" (Éphésiens 1. 7).

- Le sang de Jésus nous rapproche de Dieu, nous qui étions auparavant loin de Dieu : "Mais maintenant, en Jésus-Christ, vous qui étiez jadis éloignés, vous avez été rapprochés par le sang de Christ" (Éphésiens 2. 13).

- Le sang de Jésus nous donne la paix et nous réconcilie avec Dieu : "Il a voulu par lui réconcilier tout avec lui-même, tant ce qui est sur la terre que ce qui est dans les cieux, en faisant la paix par lui, par le sang de sa croix"(Colossiens 1:20).

- Le sang de Jésus a obtenu une rédemption éternelle pour nous : "Et il est entré une fois pour toutes dans le lieu très saint, non avec le sang des boucs et des veaux, mais avec son propre sang, ayant obtenu une rédemption éternelle" (Hébreux 9. 12).

- Le sang de Jésus purifie notre conscience des œuvres mortes afin que nous servions le Dieu vivant : "Combien plus le sang de Christ, qui, par un esprit éternel, s’est offert lui-même sans tache à Dieu, purifiera-t-il votre conscience des œuvres mortes, afin que vous serviez le Dieu vivant"(Hébreux 9. 14).

- Le sang de Jésus est le moyen par lequel nous avons accès au lieu très saint. Grâce au Sang de Jésus nous pouvons aller vers Dieu avec assurance : "Ainsi donc, frères, puisque nous avons, au moyen du sang de Jésus, une libre entrée dans le sanctuaire par la route nouvelle et vivante qu’il a inaugurée pour nous au travers du voile, c’est-à-dire, de sa chair, et puisque nous avons un souverain sacrificateur établi sur la maison de Dieu, approchons-nous avec un cœur sincère, dans la plénitude de la foi, les cœurs purifiés d’une mauvaise conscience, et le corps lavé d’une eau pure"(Hébreux 10. 19-22).

- Le sang de Jésus plaide en notre faveur dans le Ciel, devant le Trône de Dieu : "Au contraire, vous vous êtes approchés du mont Sion, de la cité du Dieu vivant, la Jérusalem céleste, et ses dizaines de milliers d’anges en fête, de l’assemblée des premiers-nés inscrits dans le ciel. Vous vous êtes approchés de Dieu qui est le juge de tous, des esprits des justes parvenus à la perfection, de Jésus, qui est le médiateur d’une alliance nouvelle, et du sang purificateur porteur d’un meilleur message que celui d’Abel" (Hébreux 12. 22-24).

- Le sang de Jésus nous sanctifie : "C’est pour cela que Jésus aussi, afin de sanctifier le peuple par son propre sang, a souffert hors de la porte"(Hébreux 13. 12).

- Le sang de Jésus nous rend capables de toute bonne œuvre : "Que le Dieu de paix, qui a ramené d’entre les morts le grand pasteur des brebis, par le sang d’une alliance éternelle, notre Seigneur Jésus, vous rende capables de toute bonne œuvre pour l’accomplissement de sa volonté, et fasse en vous ce qui lui est agréable, par Jésus-Christ, auquel soit la gloire aux siècles des siècles ! Amen !" (Hébreux 13. 20-21).

- Le sang de Jésus nous purifie de tout péché : "Mais si nous marchons dans la lumière, comme il est lui-même dans la lumière, nous sommes mutuellement en communion, et le sang de Jésus son Fils nous purifie de tout péché" (1 Jean 1. 7).

- Le sang de Jésus nous délivre de nos péchés : "A celui qui nous aime, qui nous a délivrés de nos péchés par son sang, et qui a fait de nous un royaume, des sacrificateurs pour Dieu son Père, à lui soient la gloire et la puissance, aux siècles des siècles ! Amen !" (Apocalypse 1. 5-6).

- Le sang de Jésus nous donne la victoire : "Ils l’ont vaincu à cause du sang de l’agneau et à cause de la parole de leur témoignage, et ils n’ont pas aimé leur vie jusqu’à craindre la mort" (Apocalypse 12. 11).

Oh alléluia ! Merci Jésus pour ces merveilleux bénéfices que nous donne Ton sang. Parce que Ton sang a été versé pour nous qui croyons véritablement en Toi, nous sommes rachetés, nous sommes délivrés de nos péchés, justifiés, purifiés, sanctifiés, mise à part pour Dieu. Nous sommes réconciliés avec Dieu. Dieu n’est plus en colère contre nous qui sommes ses enfants. Nous avons accès à la présence de Dieu. Nous possédons la vie éternelle, la vitalité de Dieu. Nous marchons dans la victoire et nous sommes libres de servir le Dieu vivant ! Merci Seigneur !

 


23/02/2018
0 Poster un commentaire

L'urgence d'annoncer l'Évangile à tous

La perdition habite notre pauvre monde.

Nous enfants de Dieu, nous savons avec certitude que Jésus-Christ est le seul et unique Sauveur de l'humanité, Il est l'unique Chemin, l'unique Vérité et l'unique Vie. Tout autre moyen de "salut" que les êtres humains empruntent ne les mène pas au seul vrai Dieu trois fois Saint. Ce n'est pas tâche facile et il est délicat de le leur communiquer à la fois avec amour et respect. Mais si nous désirons honorer Dieu et prendre soin de ceux qui sont perdus dans leurs péchés, nous avons la responsabilité de les avertir. Jésus dit : « Car large est la porte, spacieux est le chemin qui mènent à la perdition, et il y en a beaucoup qui entrent par là » (Matthieu 7 : 13).

« Quiconque croit en Jésus reçoit par son nom le pardon des péchés »(Actes 10 : 43) : Le Salut par la foi en Jésus-Christ est pour tous les êtres humains, pour tous les peuples et pour toutes les nations sans distinction. Tous les êtres humains en tous lieux ont besoin du parfait Salut que le seul vrai Dieu offre en son Fils Jésus, et ils doivent entendre l'appel urgent à la repentance et à la foi au Sauveur ressuscité : Jésus-Christ. L'être humain est pécheur et mérite la mort éternelle (en Enfer), mais Dieu nous aime tous et Il offre la Vie Éternelle (au Paradis) à quiconque place sa confiance en Jésus-Christ. Oui, les êtres humains doivent savoir que la mort (de notre corps humain) met un terme à la responsabilité de se mettre en règle avec le seul vrai Dieu notre Créateur « Il est réservé aux hommes de mourir une seule fois, après quoi vient le jugement » (Hébreux 9 : 27)

Quiconque entend l'Évangile et le rejette court un grave danger et « la colère de Dieu demeure sur lui » (Jean 3 : 36b). Oui, la Bible dit que la colère de Dieu demeure sur quiconque rejette Jésus-Christ et le message de l'Évangile. Elle pèse déjà sur celui qui ne l'a pas entendu car entendre l'Évangile et le refuser laisse la colère de Dieu demeurer sur soi. Rejeter l'Évangile entraîne tôt ou tard la perte de toute occasion d’acquérir la Vie Éternelle.

« Dieu veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité » (1 Timothée 2 : 4). Alors, comment Dieu considère t-Il ceux qui n'anoncent pas l'Évangile aux perdus et tout prédicateur ou messager avare de son message par pur égoïsme ? : comme des criminels ; et ils en rendront compte à Dieu. Quand Dieu a envoyé le prophète Ézéchiel annoncer sa Parole au peuple d'Israel, Il l'avertit sévèrement de ne pas négliger sa mission : Dieu dit à Ézéchiel « Quand jedirai au méchant : Tu mourras ! si tu ne l'avertis pas, si tu ne parles pas pour détourner le méchant de sa mauvaise voie et pour lui sauver la vie, ceméchant mourra dans son iniquité, et je te redemanderai son sang »(Ézéchiel 3 : 18)

La mission de notre Seigneur Jésus-Christ dans ce monde était justement de sauver les êtres humains de l'Enfer, « car le Fils de l'homme est venu chercher et sauver ce qui était perdu » (Luc 19 : 10). L'ordre fondamentale de mission donné par Jésus à ses disciples était : « Allez, faites de toutes les nations des disciples » (Matthieu 28 : 19), car le besoin primordial de tous les êtres humains est qu'ils soient sauvés des horreurs de l'Enfer et de la perdition éternelle.

Jésus affirme qu'au jour du Jugement dernier, Il déclarera à beaucoup : « Je ne vous ai jamais connus, retirez-vous de moi, vous qui commettez l'iniquité » (Matthieu 7 : 22-23). Ce passage s'adressait même à quiconque l'appelait « Seigneur » sans avoir une relation réelle, vivante et personnelle avec Lui. Le drame à la fois dans l'Ancien et le Nouveau Testament est la perdition terrible d'un si grand nombre. L'apôtre Paul déclare responsable tout être humain devant Dieu et dispense quiconque de trouver injuste la décision de Dieu. En effet au jour du Jugement dernier, « toute bouche sera fermée » (Romains 3 : 19). Quand les êtres humains pécheurs non sauvés paraîtront devant Dieu, personne dans le monde entier ne pourra qualifier d'injuste la juste condamnation de Dieu.

« Le Seigneur Jésus apparaîtra du ciel avec les anges de sa puissance au milieu d'une flamme de feu, pour punir ceux qui ne connaissent pas Dieu etceux qui n'obéissent pas à l'Évangile de notre Seigneur Jésus. Ils auront pour châtiment une ruine éternelle, loin de la face du Seigneur et de la gloire de sa force » (2 Thessaloniciens 1 : 7-9). Là, « il y aura des pleurs et des grincements de dents » (Luc 13 : 28a). Oui, l'horreur de l'Enfer nous est montré par la douleur atroce et les remords éprouvés éternellement par les perdus.

 


23/02/2018
0 Poster un commentaire

Prière contre l'enfer

D ieu notre Père, tu veux que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité. Nous te prions pour le salut éternel de tous ceux qui peuvent et pourront encore être sauvés jusqu'à la fin du monde.

 

Libère-nous des péchés mortels, ces fruits mauvais de nos passions. Garde-nous du péché contre l'Esprit-Saint qui forme le noyau dur de l'enfer. Arrache-nous nos coeurs à l'engrenage de l'illusion et du désespoir. Apprends-nous à résister jusqu'au sang dans notre lutte contre le mal. Ouvre nos yeux sur les ruses du Malin qui se déguise en ange de lumière et nous tente sous l'apparence du bien.

 

Nous te confions spécialement les pervers les plus endurcis pour que là où le péché abonde, la grâce surabonde. Avec la Vierge Marie, les saints, et toute l'Église, nous t'offrons pour eux, des prières, des renoncements, des actes de foi, d'espérance et de charité.

 

Au nom du Seigneur Jésus, notre Sauveur bien-aimé, au nom de sa Passion, de sa descente aux enfers et de sa résurrection, donne aux âmes les plus égarées la grâce de l'Esprit-Saint pour qu'elles soient délivrées de leur aveuglement.

 

Puisque l'Esprit intercède pour nous en gémissements ineffables, qu'il vienne laver ce qui est souillé, assouplir ce qui est raide, redresser ce qui est tordu, dans notre coeur comme dans les coeurs de tous nos frères les hommes, rachetés par le sang du Christ, lui qui vit et règne avec toi dans la communion de l'Esprit-Saint maintenant et pour les siècles des siècles. Amen. 

 


23/02/2018
0 Poster un commentaire

intention prière reçue par nos fideles

INTENTION DE PRIÈRE : JE DEMANDE AU SEIGNEUR DE ME LIBERER DE MA SOUFFRANCE PSYCHIQUE QUI EST LA HAINE LE RESSENTIMENT ET LA RANCUNE ET LES BLASPHEMES ET UNE LIBERATION PHYSIQUE SUR MES CHAKRAS EN VOUS REMERCIANT BEAUCOUP

26/12/2013
1 Poster un commentaire