Notre-dame-de-lourde-créateur-francois-partie-01 et 2

Notre-dame-de-lourde-créateur-francois-partie-01 et  2

Payer la dîme et les offrandes

  • Comment notre disposition à payer la dîme et les offrandes montre-t-elle notre reconnaissance envers notre Père céleste ?

Nous avons reçu des commandements pour nous aider à nous préparer en tout point à vivre en présence de notre Père céleste. Il nous a donné un moyen de le remercier de nos bénédictions : en payant de bon cœur la dîme et les offrandes. En payant ces offrandes, nous montrons que nous l’aimons et que nous obéirons à ses recommandations.

  • Comment le paiement de la dîme et des offrandes nous aide-t-il à remercier notre Père céleste ?

Obéir à la loi de la dîme

  • Que signifie payer honnêtement la dîme ?

Dans les temps anciens, Abraham et Jacob ont obéi au commandement de payer comme dîme un dixième de leur accroissement (voir Hébreux 7:1-10 ; Genèse 14:19-20 ; 28:20-22).

Dans les temps modernes, Joseph Smith, le prophète, a fait la prière suivante : « Ô Seigneur ! Montre à tes serviteurs combien tu requiers des biens de ton peuple pour la dîme » (D&A 119, introduction de la section). Le Seigneur a répondu : « Ce sera le commencement de la dîme de mon peuple. Et après cela, ceux qui auront été ainsi dîmés payeront annuellement un dixième de tous leurs revenus ; et ce sera pour eux une loi permanente à jamais » (D&A 119:3-4).

Lorsque nous payons la dîme, nous montrons notre fidélité au Seigneur. Nous enseignons également à nos enfants la valeur de cette loi. Ils voudront suivre notre exemple et payer la dîme de tout l’argent qu’ils recevront.

  • En quoi la dîme est-elle plus un principe de foi qu’une question de finances ?

  • Que peuvent faire les parents pour enseigner à leurs enfants à payer la dîme et à en comprendre l’importance ?

Nous devons donner de bon cœur

  • Pourquoi notre état d’esprit est-il important quand nous payons la dîme ?

Il est important de donner de bon cœur. « Quand quelqu’un paye la dîme sans plaisir, il est privé d’une partie de la bénédiction. Il doit apprendre à donner de plein gré, de bon cœur et avec joie. Alors son don sera béni » (Stephen L. Richards, The Law of Tithing, brochure, 1983, p. 8).

L’apôtre Paul a enseigné que la manière de donner est aussi importante que ce que l’on donne. Il a dit : « Que chacun donne comme il l’a résolu en son cœur, sans tristesse ni contrainte ; car Dieu aime celui qui donne avec joie » (2 Corinthiens 9:7).

  • Que signifie pour vous « donner avec joie » ?

La dîme et les autres offrandes

  • De quelles manières l’Église utilise-t-elle les fonds de la dîme et les autres offrandes ?

Les membres de l’Église donnent la dîme et d’autres offrandes au Seigneur.

La dîme

L’Église utilise la dîme à de nombreuses fins. En voici quelques-unes :

  1. Construire, entretenir et faire fonctionner les temples, les églises et d’autres bâtiments.

  2. Fournir des fonds de fonctionnement aux pieux, aux paroisses et aux autres unités de l’Église. (Ces unités utilisent ces fonds pour mettre en œuvre les programmes ecclésiastiques de l’Église, qui comprennent l’enseignement de l’Évangile et les activités sociales.)

  3. Soutenir l’œuvre missionnaire.

  4. Instruire les jeunes dans les établissements d’enseignement, les séminaires et les instituts de l’Église.

  5. Imprimer et distribuer la documentation des leçons.

  6. Soutenir l’œuvre de l’histoire familiale et du temple.

Les autres offrandes

Les offrandes de jeûne. Les membres de l’Église jeûnent chaque mois, en se passant de nourriture et de boisson pendant deux repas consécutifs. Ils donnent au moins la somme qu’ils auraient dépensée pour les repas. Ils peuvent donner aussi généreusement qu’ils le peuvent. Cette offrande est appelée offrande de jeûne. Les évêques utilisent ces offrandes de jeûne pour fournir de la nourriture, un abri, des vêtements et des soins médicaux aux nécessiteux. (Voir chapitre 25 de ce livre.)

Le jour de jeûne, les membres assistent à une réunion appelée réunion de jeûne et de témoignage, au cours de laquelle ils se rendent témoignage du Christ et de son Évangile.

Les autres dons. Les membres de l’Église peuvent faire des dons pour d’autres efforts de l’Église, par exemple l’œuvre missionnaire, le fonds perpétuel d’études, la construction de temples et l’aide humanitaire.

Le service. Les membres donnent également de leur temps, de leurs talents et de leurs biens pour aider les autres. Ce service permet à l’Église d’aider les membres et les non membres nécessiteux dans le monde entier aux niveaux local, national et international, en particulier en cas de catastrophes.

Nous sommes bénis quand nous donnons la dîme et les offrandes

Le Seigneur promet de nous bénir si nous payons fidèlement la dîme et les offrandes. Il a dit : « Apportez à la maison du trésor toutes les dîmes, afin qu’il y ait de la nourriture dans ma maison ; mettez-moi de la sorte à l’épreuve, dit l’Éternel des armées. Et vous verrez si je n’ouvre pas pour vous les écluses des cieux, si je ne répands pas sur vous la bénédiction en abondance » (Malachie 3:10).

La révélation moderne indique une autre bénédiction pour les personnes qui payent la dîme : « En vérité, c’est un jour de sacrifice, et un jour où mon peuple doit être dîmé, car celui qui est dîmé ne sera pas brûlé à sa venue » (D&A 64:23).

Les bénédictions qui nous sont promises sont à la fois matérielles et spirituelles. Si nous donnons de bon cœur, notre Père céleste nous aidera à satisfaire nos besoins quotidiens en nourriture, en vêtements et en logement. Parlant aux saints des derniers jours des Philippines, Gordon B. Hinckley a dit : « Si [les gens] acceptent l’Évangile et le pratiquent, s’ils paient leur dîme et leurs offrandes, aussi faibles soient-elles, le Seigneur tiendra la promesse qu’il a faite autrefois en leur faveur, et… ils auront du riz dans leur bol, des vêtements sur le dos et un toit au-dessus de leur tête. Je ne vois pas d’autre solution. Ils ont besoin d’un pouvoir plus grand que tout pouvoir terrestre pour les élever et les aider » (« Pensées inspirantes », L’Étoile, août 1997, p. 32). Le Seigneur nous aidera également à avoir « une plus grande connaissance de Dieu et un plus grand témoignage et [à] augmenter [notre] capacité de mettre l’Évangile en pratique et [à] inciter les membres de [notre] famille à faire de même » (Enseignements des présidents de l’Église, Heber J. Grant, 2002, p. 129).

Les personnes qui payent leur dîme et leurs offrandes sont grandement bénies. Elles ont le sentiment agréable de contribuer à l’édification du royaume de Dieu sur terre.

  • Quelles bénédictions avez-vous reçues, votre famille, vos amis ou vous grâce au paiement de la dîme et d’autres offrandes ?

Écritures supplémentaires

 



23/02/2018
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 115 autres membres