Notre-dame-de-lourde-créateur-francois-partie-01 et 2

Notre-dame-de-lourde-créateur-francois-partie-01 et  2

Dieu autorise une âme du ciel, une âme du purgatoire et une âme damnée à témoigner

L'âme du ciel

Le Père Alfonso Maria : 
Dieu permet que tu me vois, ma fille ; quelle différence celle du Ciel et de la Terre ! Ici les titres et les nominations n’ont pas de valeur. Ici tout est à la façon de Dieu ! Quelles grandeurs, celles du Ciel et de voir le visage de Dieu ! Combien d’âmes parviennent ici en raison de ce lieu (le Pré-Neuf) avec une vie parfaite, parce que les hommes se disent « catholiques pratiquants » mais comment vivent-ils la doctrine ?
Quelles merveilles, celles du Ciel ! Combien j’ai désiré ce lieu et ce moment ! Tu ne demeures point seule : d’ici je veillerai sur toi. Luttez tous pour venir afin que nous nous rassemblions tous ! Comment les hommes peuvent-ils nier l’existence du Ciel et de l’Enfer ? Et beaucoup de pasteurs qui nient l’existence de l’enfer, ne savent pas le mal qu’ils font aux âmes ; quand ils se trouveront devant le Tribunal de Dieu !.. Frères, soyez sincères et prêchez l’Evangile tel qu’il est écrit ; que les hommes sachent les vérités. N’ayez crainte de les leur expliquer, car combien (d’âmes) ne parviennent pas ici parce qu’on ne leur a pas expliqué clairement l’existence du ciel et de l’enfer. Quelles grandeurs celles qui se trouvent ici ! Quelle différence entre la terre et ce lieu ! Sur terre, l’homme est attiré par tout sauf par Dieu ! Et ici, seul Dieu vous attire ! Cette grandeur infinie, ne la perdez-pas mes enfants ! Comment osez-vous ne pas expliquer les vérités !

Luz Amparo : Ah quelles grandeurs, mon Dieu ! Ah Père, aidez-moi !

Père Alfonso Maria : 
Je suis déjà parvenu ici pour contempler le visage de Dieu ! Quelle joie ressent tout mon être parce que je suis imprégné de la divinité de Dieu en prenant part à ces grandeurs ! Quelles grandeurs et combien j’ai désiré ce moment ! Voilà la grandeur infinie pour laquelle l’homme doit lutter ! Il n’y a pas sur terre d’autres grandeurs qui surpassent celle-ci Laissez de côté les flatteries, vivez pour Dieu et ne soyez pas des centres, car les hommes sont très portés à se faire « centres » et ne vous laissez pas séduire par quelques tapes sur l’épaule ; car si vous ne réfléchissez pas, il est aisé pour le démon de vous conquérir par l’orgueil et la vanité ! Luttez, seul Dieu suffit ! Aimez les créatures, mais mettez Dieu par-dessus tout !

Combien (d’âmes) ne peuvent parvenir en ce lieu, mes enfants, parce qu’ils se sont pris pour des dieux ! Et tout ce qu’ils ont fait, ils l’ont fait pour leur vanité et leur personne ! Ne vous laissez pas conquérir par les hommes ; allez à leur conquête pour Dieu et laissez Dieu conquérir votre cœur ! Vivez une vie consacrée. Aimez beaucoup cette Oeuvre. Dans cette œuvre, vous irez sur le chemin de la perfection ! Mais malheur à vous si vous prêtez l’oreille aux flatteries et vous laissez taper sur l’épaule !

Ne soyez pas des centres, mes enfants ! Combien cela m’a servi, alors que j’aimais beaucoup mon Dieu ; mais comme cela m’a fait du bien ! Ah, ma fille, lutte pour qu’un jour nous soyons réunis. Ton âme, ma fille, je l’ai dirigé du mieux que j’ai pu afin qu’elle chemine vers Dieu. Suis le chemin parfait, celui du détachement et humilie-toi, ma fille, car tous ceux qui s’humilient seront élevés.

N’oublie pas tout ce que je t’ai enseigné. Et je vous remercie aussi pour tous les biens que j’ai reçus de vous. Créatures qui vous êtes consacrées à Dieu, c’est le meilleur chemin, le chemin le plus parfait et le plus sûr ! Que personne ne vous confonde ! Personne ! Soyez toujours unis, et que personne ne soit au-dessus de l’autre. Aimez-vous. Comme elles sont nombreuses les âmes en ce lieu qui participent à cette même grâce, mais elles ont du être humiliées et foulées au pied pour parvenir si haut ! Sois très humble ma fille, n’oublie pas mes conseils !

La Très Sainte Vierge : D’autres âmes sont en ce lieu. Cette âme va parler parce que Dieu le lui permet.


L'âme du purgatoire

Une âme du Purgatoire : 
Je suis ici au Purgatoire. Je suis une âme qui me suis consacrée à Dieu mais je n’ai pas été fidèle à ma vocation et je devais aller à un autre lieu, un lieu ténébreux, un lieu où la paix n’existait pas, où l’amour n’existe pas ; mais grâce à la miséricorde de Dieu, je suis ici. Grâce à vos prières, j’espère quitter ce lieu d’un moment à l’autre. Bien que c’est un lieu de purification, nous sommes si heureux de réparer nos dettes ! Nous ne changerions pas le Purgatoire pour rien de ce qu’il y a sur la terre. Car nous avons vu Dieu de loin, il nous a fait entrevoir un rayon du Ciel et nous l’avons vu et sa Mère très sainte nous console. Nous ne voulons rien et nous n’aspirons à rien qui ne soit Dieu, l’Eternité : être avec la Divine Majesté de Dieu
Nous ne changerions rien, malgré les souffrances que nous endurons pour purifier nos fautes. Je suis ici depuis longtemps, et mon temps n’est pas le vôtre !Mais le temps n’a pas d’importance, c’est le lieu où je vais aller qui importe ! Et beaucoup d’autres (âmes) sont en train de se purifier ; s’il (le Purgatoire) est un lieu de souffrance, il est aussi un lieu de joie…

Notre Seigneur : Regarde les damnés.

Luz Amparo : Quelle horreur !


L'âme damnée

Une âme damnée : 
Nous ne voulons rien savoir, ni de vous ni de Dieu. Nous ne changerions pas les peines ni la douleur pour aller au Ciel ! Notre mission est la haine, la destruction, le manque d’amour. C’est un tourment qui ne finira jamais et ne nous consumera jamais. C’est un feu dévorant, qui dévore nos entrailles. Mais nous sommes maudits de Dieu parce que nous, nous n’avons pas voulu l’aimer. Mais je veux que vous avertissiez les hommes des tourments si grands de ce lieu afin qu’ils n’y entrent pas. C’est la voix de Dieu qui me le commande ! Mais pour moi, j’entraînerai tout le monde dans ce lieu où ils se consumeraient par le feu, où la haine, la destruction sont toujours présents ! Tout n’est qu’amertume 
et notre mission est de détruire les âmes.

Luz Amparo : Quelle horreur !

Une âme damnée : 
Beaucoup parviennent en ce lieu parce que personne n’a voulu leur dire la vérité et nous nous n’avons pas voulu la comprendre. Il était plus facile de vivre dans les commodités, l’abondance, et à notre guise sans faire la volonté de Dieu. 
Ceci est notre salaire. Nous sommes payés par celui pour lequel nous avons travaillé. Nous éprouvons de la haine, du mépris. Si Dieu nous laissait, nous détruirions le monde. Nous n’éprouvons que le désir d’entraîner tous les hommes pour qu’ils participent à cette souffrance.

La Très Sainte Vierge : 
Ma fille, tu vois quelle différence il y a entre l’amour et la haine ? Observe la paix qu’il y a en ce lieu et la haine, le mépris et la rancœur qu’il y a dans l’autre. Luttez mes enfants, et ne vous laissez pas conquérir par des paroles qui flattent vos ouies, par des commodités pour votre corps. Soyez fidèles à la volonté de Dieu, aimez nos Cœurs, mes enfants ! Les âmes bonnes jouissent de la miséricorde si grande que Dieu a eue envers elles parce qu’elles ont été capables de lutter, de se détacher, de rejeter les vanités, les rancoeurs, les envies, d’être pauvres, humbles et sacrifiées, d’imiter Jésus sur la Croix et Marie à Nazareth ! N’as-tu pas vu ton Père Spirituel, ma fille, comme il est joyeux en la présence de Dieu ? Il a consacré toute sa vie à Dieu depuis son enfance. A l’âge de 9 ans, il a commencé son chemin ma fille.

Notre Seigneur : Il s’est consacré entièrement. C’est pourquoi je vous ai récompensé, lui et toi : je l’ai récompensé en étant ton directeur spirituel, et je t’ai récompensée en apprenant de lui. C’est pourquoi je demande aux hommes : approchez-vous des sacrements, mes enfants, ne vous relâchez pas dans la prière, laissez le monde et toutes ses vanités et prenez un chemin droit et sûr. Dans le monde il y a une crise de la foi que les hommes ont perdu parce qu’ils considèrent que tout est bien. L’homme a perdu la morale et le monde est rempli d’immoralité : car rien n’est péché. On porte la chair en triomphe et je te répète, ma fille, que les hommes veulent changer les lois, chacun ne s’acceptant pas tel qu’il est, sur le chemin de sainteté, mais dans l’immoralité et en adultérant leur corps : les hommes avec les hommes, les femmes avec les femmes. Mais jusqu’où allez-vous en venir, créatures, car vous ne respectez pas la loi de Dieu ! Dieu a crée l’homme et la femme pour procréer, non point pour la jouissance, les plaisirs ou les passions. L’homme l’a oublié. Je te répète ma fille que cela ressemble à Sodome et Gomorrhe. Jusqu’à quand Dieu doit-il avoir honte des hommes ! Priez mes enfants, priez pour ne pas tomber en tentation.
Accourez à ce lieu (l'Escorial) , mes enfants. Je viens seulement vous enseigner à observer l’Evangile tel qu’il est écrit et à ne pas mettre des lois chacun à votre guise ! Priez. Sacrifiez-vous, mes enfants, approchez-vous du Sacrement de la Confession et de l’Eucharistie pour fortifier vos âmes, car les hommes sont dans la tiédeur parce qu’ils ont abandonné Dieu. Et de jour en jour, le démon s’empare davantage des âmes, et les guides ne voient pas la situation du monde. Aveugles, votre orgueil vous empêche de voir et d’accepter que Dieu se manifeste aux humbles pour confondre les orgueilleux et ceux qui se croient grands et puissants ! Priez pour eux, mes enfants !

La Très Sainte ViergeLevez tous les objets. Ils seront tous bénis avec des bénédictions spéciales pour les pauvres pécheurs.
Je vous bénis mes enfants, comme le Père vous bénit, par l’intermédiaire du Fils et avec le Saint Esprit.



04/01/2011
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 117 autres membres