Notre-dame-de-lourde-créateur-francois-partie-01 et 2

Notre-dame-de-lourde-créateur-francois-partie-01 et  2

loi fondamentale de toute la Bible, Jésus la donne, c'est l'amour qui fait vivre

Jésus reprend deux paroles du Premier Testament et ajoute la sienne :
"Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton coeur,
de toute ton âme, de toute ton intelligence, de toute ta force. 
Tu aimeras le prochain comme toi-même.
Là se trouvent toute la Loi et les prophètes"
 (Dt 6,4; Lv 19,18; Mt 22,34-40)
"Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés" 
(Jn 13,34).

1. Dieu a fait alliance avec les êtres humains

"Ecoute, Israël, le Seigneur notre Dieu est le Seigneur UN. Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton coeur, de tout ton être, de toute ta force" (Dt 6,4). "Tu aimeras ton prochain comme toi-même" (Lv 19,18).

      Pour le Premier Testament, le centre de tout c'est le Deutéronome, parce que ce livre se base tout entier sur l'alliance de Dieu avec son peuple Israël. Pour répondre à cette alliance, nous sommes sûrs que Dieu fait sa part. La nôtre c'est de faire ce que Dieu demande, c'est-à-dire obéir à la loi.

"Ecoute, Israël, les lois et les coutumes que je fais entendre aujourd'hui à vos oreilles.Vous les apprendrez et vous veillerez à les mettre en pratique. Le Seigneur notre Dieu a conclu une alliance avec nous à l'Horeb" (Dt 5,1-2).

      Il y a beaucoup de lois qui régissent Israël. Les vrais Juifs accomplissent ces lois par amour pour le Seigneur. Ce que chacun fait est important. C'est cela qui jmontre que l'homme est bon, qu'il garde la loi de Dieu.

    Le danger c'est de croire que l'initiative vient de nous et que Dieu nous doit quelque chose, que nous méritons quelque chose sur lequel nous appuyer face à Dieu. En amour en a-t-on jamais fait assez ? Un homme peut-il acheter l'amour d'une femme ? Peut-on dire : par ce que je fais je mérite l'amour ? Peut-on dire : maintenant j'ai fait tout ce qu'il faut, j'ai droit à son amour ? L'amour du Seigneur dépasse tout ce que les êtres humains peuvent mériter!

     Pour le Nouveau Testament, la loi, c'est la foi et l'amour. Jésus reprend deux textes du Premier Testament qui sont inscrits au haut de cette page. Il ajoute un autre dans son dernier dialogue avec les disciples au dernier Repas.Croire en Dieu dont Jésus nous parle et vivre selon l'amour qu'il nous demande, voilà ce que nous voulons accomplir.

     Le danger serait de croire que nos actes méritent quelque chose. L'alliance est un " don gratuit". Notre morale est une " réponse " à l'alliance de Dieu. Ce que nous faisons ne peut en aucune manière nous "justifier devant Dieu ". Dieu seul nous justifie. Jean, dans sa première lettre dit : "Ce n'est pas nous qui avons aimé Dieu les premiers, c'est Dieu qui nous a aimés" (Jn 4,10).
     Un autre danger serait de croire qu'il suffit de dire : "je crois" et de ne rien faire pour répondre à Dieu. C'est ce que dit l'apôtre Jacques : "Prouve-moi ta foi sans les oeuvres, je te prouverai ma foi par mes oeuvres" (Jc 2,18). Il y a aussi un danger dans la loi de l'amour, l'apôtre Jean nous montre : "Mes petits enfants, n'aimons pas en parole et de langue, mais en acte et en vérité" (Jn 3,18). Il ajoute "Celui qui dit qu'il aime Dieu et qui a de la haine pour son frère est un menteur, quelqu'un qui a de la haine pour son frère qu'il voit ne saurait aimer Dieu qu'il ne voit pas" (Jn 4, 20).

     La Loi est bonne, elle dit le bien et le mal, ce qui conduit à la vie ou à la mort. Mais elle est dangereuse car elle risque d'annihiler la gratuité de Dieu pour celui qui croit que ses oeuvres "méritent" le salut. Il y a aussi le danger de "ne rien faire" mais de compter sur l'amour de Dieu. Puisque de toute façon il nous aime!
     Il est nécessaire de connaître les dangers pour vivre dans la vérité.

2. Dieu est Dieu de vie et d'amour.

     Toute loi venant de Dieu a pour but de faire vivre. Le Seigneur veut la vie. Donc une loi dont je fais de la mort n'est pas la loi de Dieu.

     C'est pourquoi Jésus ne rompt pas la loi du sabbat mais il dit : c'est pour la vie qu'est la loi, donc c'est normal de faire vivre, de guérir, de donner la vie le jour du sabbat. Lire Marc 3,1-6 dont le centre est la question de Jésus : "Ce qui est permis le jour du sabbat, c'est de faire vivre ou de tuer, de sauver ou de perdre ?" Mais les pharisiens interpellés se taisent devant cette question, car elle met leur pratique en danger. L'Evangile ne nous est pas donné pour juger ceux que Jésus a rencontrés mais pour nous mettre en question nous-mêmes. Tout cela vit en nous aussi.



04/06/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 112 autres membres