Notre-dame-de-lourde-créateur-francois-partie-01 et 2

Notre-dame-de-lourde-créateur-francois-partie-01 et  2

QUE EST QUE L ÉGOÏSME

Le Moi et ses exigences

"Moi" est un petit mot de trois lettres, mais ce qu'il représente est énorme, solidement planté sur trois pilliers qui s'appellent l'égoïsme, l'orgueil et la propre volonté. Le moi chez les autres est facile à identifier et nous le condamnons volontiers. Chrétiens, apprenons d'abord à le reconnaître chaque fois qu'il se manifeste chez nous et refusons ses exigences pour qu'il cède la place au Seigneur Jésus Christ, à son amour et à ses droits.

Le portrait moral de l'homme des derniers temps est tracé par l'apôtre Paul avec une criante vérité en 2 Timothée 3, 2-7. Le premier trait mentionné est l'égoïsme,source de toutes les tristes tendances énumérées ensuite, telles que l'avarice, la vantardise, etc.

Combien il est humiliant pour les chrétiens de montrer si souvent cet affreux égoïsme, au lieu du vrai amour divin qui ne pense pas d'abord à soi et n'attend pas de réponse ou de contrepartie des autres ! Pas une seule fois, la Bible ne laisse supposer que j'aie à réclamer de mon prochain des manifestations d'amour : par contre, elle m'exhorte à lui en témoigner moi-même. L'amour se met au service des autres, tandis que l'égoïsme veut être servi.

En Jésus, au contraire, nous ne trouvons pas un acte, pas une parole, dictés par l'égoïsme. Le moi n'avait en lui aucune place. Regarder vivre Jésus et l'imiter, tel est le seul remède efficace à mon égoïsme.

Sous l'emprise des instincts et des réflexes primitifs 
(qui confondent l'être et l'avoir) 
on oublie l'essentiel, le cœur de l'être: 
l'esprit immature se cantonne machinalement à la périphérie, 
il s'attache aux apparences séduisantes, 
loin de son noyau fondamental. 
mportance de l'intérêt que le moi d'un sujet se porte à lui-même.
Si, dans le narcissisme, c'est le moi qui est prit pour objet par les pulsions sexuelles, dans l'égoïsme le moi aura une place prédominante et une fonction d'emprise, notamment sur l'entourage. 
Précisons qu'égoïsme et narcissisme sont complémentaires, Freud disant du narcissisme qu'il est le "complément libidinal de l'égoïsme". L'égoïsme est un facteur important de dé socialisation.Créateur déteste l’égoïsme, les hommes l’ont aussi en horreur, chacun selon le degré de développement.
Les attitudes face à l’égoïsme couvrent une large palette, allant de la personne spirituellement non développée, qui l’accepte comme une chose normale et qui l’utilise sans restriction (jusqu’à voler et à tuer); à la personne spirituellement développée qui éprouve une réelle répugnance envers l’égoïsme, en passant par des sentiments de honte générés par des manifestations visibles de cet égoïsme."



24/11/2010
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 117 autres membres